Le JAG

Que signifie  le JAG ?

Le Groupe d’Assemblée de Jalema (JAG) est un centre de jour pour les personnes à déficience intellectuelle légère à modérée, appelées chez JAG, des participants. En quoi consistent les avantages du JAG ?

  • Pouvoir observer tout le processus de la chaîne de production de façon intégrale, du début jusqu’au produit fini
  • Rencontrer des clients du « monde entier »
  • Travailler de façon autonome et ciblé sur les commandes
  • Des formations continues ciblées
  • Apprendre à penser et  travailler de façon sociale/commerciale
  • L’enthousiasme, l’humour et le plaisir sont la base du succès

Qui y travaille ?

Au JAG, il y a environ 30 participants activement occupés, tous avec une indication à être accueillis au centre de jour : certains à temps plein, d’autres à temps partiel. En outre, il y a huit employés, y compris des professionnels, des stagiaires et des volontaires.

Où sommes nous situés ?

Le JAG est situé dans un immeuble racheté il y a environ 15 ans par Jalema. Cet immeuble de bureaux a été transformé en un espace de travail avec plusieurs lieux dans lesquels, cinq jours par semaine, des personnes travaillent de 9h00 à 16h00. C’est ici que les commandes, consistant principalement en des fichiers Jalema, sont préparées.

Quand est-ce que le JAG a été fondé ?

Le JAG fait partie de Jalema depuis le 16 février 1998 déjà. Après une première année d’essai réussie, un accord définitif a été signé et il fait depuis lors partie du cadre de Jalema

Quelle était la raison de sa mise en place ?

En 1998, le chef d’entrepôt de Jalema a eu l’idée de ne plus donner les tâches de manutention manuelle à l’extérieur, mais de les maintenir au sein de l’entreprise, ce qui comportait des avantages logistiques pour Jalema, ainsi que pour les participants du JAG, car pour eux cela signifiait de pouvoir travailler dans une entreprise réelle, avec le but de s’intégrer socialement et professionnellement au sein de la société. On y travaille avec beaucoup d’enthousiasme.

Les participants peuvent participer au travail mais n’y sont pas obligés ! 

Bulletin d'information